Les définitions utiles

Harcèlement : Le harcèlement moral est une conduite abusive qui par des gestes, paroles, comportements, attitudes répétées ou systématiques vise à dégrader les conditions de vie et/ou conditions de travail d’une personne.
Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique.

Agression : Attaque non provoquée, injustifiée et brutale contre quelqu’un, contre un pays, etc.

Harcèlement sexuel : Le harcèlement sexuel se caractérise par le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, ou créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.
Est assimilée au harcèlement sexuel toute forme de pression grave (même non répétée) dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte sexuel, au profit de l’auteur des faits ou d’un tiers.

Espace public : l’espace public représente dans les sociétés humaines, en particulier urbaines, l’ensemble des espaces de passage et de rassemblement qui sont à l’usage de tous. Ils appartiennent soit à l’État (domaine public), soit à aucune entité juridique et morale de droit ou, exceptionnellement, au domaine privé.

Espace semi-public : Se dit d’organismes dont le caractère juridique relève du droit privé et du droit public, ou d’un secteur de l’économie régi par le droit privé mais contrôlé par une personne publique. (exemples : lieux de travail, bureaux, universités, écoles)

Sexisme : Attitude discriminatoire adoptée à l’encontre du sexe opposé (principalement par les hommes qui s’attribuent le meilleur rôle dans le couple et la société, aux dépens des femmes reléguées au second plan, exploitées comme objet de plaisir, etc.).

Racisme : Ensemble de théories et de croyances qui établissent une hiérarchie entre les races, entre les ethnies. − En partic. Doctrine politique fondée sur le droit pour une race (dite pure et supérieure) d’en dominer d’autres, et sur le devoir de soumettre les intérêts des individus à ceux de la race.
Et aussi: attitude d’hostilité pouvant aller jusqu’à la violence, et de mépris envers des individus appartenant à une race, à une ethnie différente généralement ressentie comme inférieure

Grossophobie : Relatif à une attitude hostile à l’encontre des personnes grosses, en surpoids ou obèses

Validisme ou Capacitisme : forme de discrimination, de préjugé ou de traitement défavorable contre les personnes vivant un handicap (paraplégie, tétraplégie, amputation, malformation mais aussi dyspraxie, schizophrénie, autisme, etc).

LGBTI+phobie : Aversion, hostilité voire rejet ou discrimination à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, transsexuelles ou intersexuées.

Discrimination : Fait de distinguer et de traiter différemment (le plus souvent plus mal) quelqu’un ou un groupe par rapport au reste de la collectivité ou par rapport à une autre personne

Oppression : Action d’opprimer, d’accabler sous une autorité tyrannique

Systémique : L’ensemble social, l’armature économique, politique, morale, idéologique d’une société considérée comme un ensemble social rigide et contraignant.

Hégémonie : Domination d’une puissance, d’un pays, d’un groupe social, etc., sur les autres

Harceleur : Un individu qui est qualifié de harceleur passe son temps à poursuivre de ses assiduités de façon répétée et inopportune une autre personne, généralement de façon agressive et intrusive, parfois menaçante.

Agresseur : Qui commet une agression ; qui attaque sans avoir été provoqué

Quiz #metoo

Question 1

Sur 600 000 femmes victimes de violences sexuelles, combien de femmes sont victimes de viol ou tentative de viol par an ?




Question 2

Sur 600 000 femmes victimes de violences sexuelles, combien de femmes de moins de 35 ans sont victimes d'agressions sexuelles par an ?




Question 3

Combien de femmes déclarent avoir subi au moins une situation de harcèlement et/ou une agression dans les transports en commun en cours de leur vie ?




Question 4

Choisis les affirmations correctes parmi les propositions ci-dessous :




Question 5

Sur ces 84 000 femmes victimes de viol ou de tentative de viol, combien portent plainte ?




Question 6

En 2017, 16.400 personnes ont été enregistrées comme victimes de viols par la police et la gendarmerie en France métropolitaine combien de femmes parmi les victimes ?




Question 7

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de viols et de tentatives de viol est estimé à 84 000 femmes.  Parmi elles, combien connaissaient leur agresseur ?




Question 8

La même année, on dénombre également 24.000 victimes d'agressions sexuelles (y compris harcèlement sexuel) enregistrées dans les procédures; combien de femmes parmi elles ?




D'après toi, quelle(s) mesure(s) pourraient être mise en place pour lutter contre les harcèlements et les agressions sexuelles et sexistes dans les espaces publics et semi-publics ?

Incorrect