Section 4 – Interview 1

 

RÉSUMÉ DES QUESTIONNAIRES

Les questionnaires ont été réalisés sur la base du volontariat d’hommes et de femmes entre 19 et 24 ans.

Question 1 : Le cybersexe (sexto, nudes, sextapes) est une pratique : normale/libérée/choquante ? Et pourquoi ?

La plupart des réponses sont dirigées vers la normalité et la liberté de la pratique du digisexe.

Normalité car elle se fait facilement, et libérée car moins honteuse mais pas complètement démocratisée puisque le fait d’en parler par se restreindre au cercle d’ami(e)s proches. Le contexte actuel est aussi un élément très important : la démocratisation des outils de communication : on revient ici à l’idée que les pratiques donnent lieu à des fonctionnalités, la société hypersexualisée, il n’y a rien de choquant (avec les clips musicaux qui mettent à nue le corps de la femme par exemple). De plus, il arrive que les couples vivent loin l’un de l’autre et que le digisexe devient une nécessité pour entretenir le désir. Puis, dans les années 70, la sexualité était tout aussi débridée mais aujourd’hui, les réseaux sociaux servent à faire passer un message « je n’ai pas de complexes, regarde ce que j’ai », avec l’idée de la mise en scène de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *