Il ne faut pas confondre le troll avec…

  • Hater/Rageux/Flooder/Harceleur

De nos jours le terme troll est devenu assez polysémique, mais il ne faut pas le confondre avec :

– Le hater (ou haineux) qui  passe son temps à dénigrer des célébrités, des émissions de télévisions, des films, des opinions ou encore de simple personne. Il agit avec haine et n’attend pas de réactions. Il envoie généralement une centaine de commentaires inutiles ou hors-sujets pour exprimer sa pensée.

– Le rageux qui est motivé par la colère ou sa jalousie. Il s’énerve sur une personne, une chaîne YouTube ou un site en mettant en avant des erreurs sans grandes importances. Au contraire du troll les interactions ne l’intéressent pas, il ne fait qu’exprimer son énervement.

– Le flooder qui pratique le flood, une action qui consiste à envoyer une grande quantité de messages répétitifs inutiles et sans rapports avec le sujet de départ.

– Le harceleur qui s’acharne sur une ou plusieurs personnes pour des raisons variées comme la recherche de bouc émissaire, la jalousie, ou encore la vengeance. Le harcèlement, contrairement au trolling, est un délit.
Aujourd’hui, un certain nombre de harceleurs, se cachent eux-mêmes derrière le terme « troll » pour réduire la gravité de leurs actes. De nombreux articles sur internet utilisent également le terme « troll » pour se référer aux harceleurs or bien souvent ce sont des personnes misogynes ou homophobes par exemple.

  • Du troll au hater : une frontière fragile

La barrière entre troll et hater est fragile, le mot « troll » s’étant lui-même éloigné de son sens d’origine. Les commentaires jugés par d’autres internautes comme troll sont assez souvent des commentaires de « haters », tous réseaux sociaux confondus. Tout comme une certaine forme de trolling, le hater est perçu de façon négative en ce qu’il porte souvent un jugement négatif sur un sujet quelconque. De plus, un commentaire « hater » provoque, à l’instar du troll, parfois des vagues de réactions, créant parfois des débats s’éloignant du sujet initial. Les conséquences des commentaires de « hater » peuvent dans certains cas être les même que celles engendrés par du trolling. Cependant, le but n’est pas le même pour un troll que pour un hater. Le trolling se veut volontairement contre l’avis général afin de créer des discussions, des débats plus ou moins insensés entre les internautes. Le « hater », quant à lui, ne réagit que pour porter un jugement (le sien), et donner son avis. Les conséquences qui en découlent ne sont pas ce qu’il recherchait nécessairement à l’origine. Pour résumer, le troll a la volonté de déranger et de susciter de vives réactions mais sans induire dès le départ son point de vue personnel, contrairement au « hater » qui a pour volonté de déprécier un sujet, d’en dire du mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *