Le trolling

L’activité du troll internet s’appelle donc le trolling et lorsqu’une personne subit cette activité, on dit qu’elle s’est faîte troller. Si le trolling finit toujours par attirer l’attention sur lui, il peut se manifester de diverses manières que l’on vous propose de découvrir sous forme de liste non exhaustive :

– Par le fait d’être toujours en désaccord avec la personne, peu importe le sujet, dans le but de susciter des réactions.

– Par l’utilisation du hors-sujet : le troll arrive dans la conversation et se met à parler de quelques choses qui n’a aucun rapport avec le sujet d’origine pour gêner et déstabiliser sa victime.

– En abordant un sujet qui fait grandement polémique tel que le négationnisme et  en prenant parti pour le côté le plus décrié pour énerver les adversaires, jusqu’à parfois atteindre le point Godwin qui est le fait de faire référence aux nazis et/ou Hitler.

– Par le fait de tourner en dérision les propos d’une personne ou d’un groupe de personnes souvent dans le but de les ridiculiser.

– Par le fait de faire une blague à une personne. A noter que cette pratique du trolling se rapproche beaucoup du « prank » qui consiste à faire une blague ou jouer un tour à quelqu’un. L’usage du rickrolling en est un bon exemple.

– En attaquant sur la forme : relever des fautes d’orthographes par exemple.

– Par le recours au mème, le mème internet étant « un élément ou un phénomène repris et décliné en masse sur Internet. » (-Wikipédia), généralement une photo. Le spongebob mocking par exemple.

– Par l’usage du double-discours, un discours variable et contradictoire dans le but de déstabiliser la victime.

– En insultant sans raison sa cible : sur ses origines, sa religion, ses opinions, son physique…

– En divisant un groupe en deux, en étant toujours en accord avec les uns et en désaccord avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *